Parcours professionnel


27 octobre 1928 : Gilles Vigneault naît et grandit à Natashquan, un petit village de la Basse-Côte-Nord, au Québec.

1942-1950 : cours classique au Petit Séminaire de Rimouski, où il découvre la poésie.

1950-1953 : études à l'Université Laval où il obtient une licence ès lettres.

1953 : fonde la revue de poésie Émourie.

1953 à 1958 : enseigne le français à Valcartier et à l'École de technologie de Québec; écrit des textes pour la télévision, y anime des émissions et fait du théâtre.

1958 : rencontre le chanteur folkloriste Jacques Labrecque, qui enregistre ses premières chansons dites « à personnage ».

1959 : fonde Les éditions de l'Arc, où il publie « Étraves », son premier recueil de poèmes.

1960 : avec Jean Leblond, Marie Savard, Pierre Desrosiers, Yves Roberge et Yvon Bélanger, fonde La boîte à chansons, à Québec, où il chante pour la première fois devant un public. Sa longue collaboration avec le pianiste et arrangeur Gaston Rochon débute.

1961 : premier grand récital à la boîte à chansons Le chat noir, et premier récital solo
au Gesù.

1962 : enregistre son premier album, « Jack Monoloy », qui remporte le Grand Prix du disque canadien CKAC.

1963 : premier passage à la Comédie canadienne (plus tard le TNM), puis rendez-vous annuel jusqu'en 1967. Y retourne régulièrement depuis.

1964 : compose la chanson Mon pays pour le film « La neige a fondu sur la Manicouagan », d'Arthur Lamothe (ONF 1965). Celle-ci, interprétée par Monique Leyrac au Festival International de la chanson de Sopot, en Pologne, remportera le premier prix l'année suivante.

1965 : reçoit le Prix du gouverneur général pour son recueil de poèmes « Quand les bateaux s'en vont ».

1966 : débute sa carrière en France; passage au théâtre Bobino à
Paris où il présente « Les visages neufs de la chanson ».

1968 : débute sa carrière internationale avec sa première grande tournée européenne (France, Suisse et Belgique), où il présente ses chansons en première partie du spectacle de Serge Reggiani.

1970 : remporte le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros pour son album européen « Du milieu du pont ». Spectacle lors de l'Exposition universelle au Japon.

1974 : lors de la Superfrancofête sur les Plaines d'Abraham, il présente avec Félix Leclerc et Robert Charlebois un spectacle devant plus de 120 000 personnes. Brian Macdonald, des Grands Ballets Canadiens, crée une chorégraphie sur « Tam di Delam », un spectacle qui tournera à travers le monde.

1975 : sortie de l'album « J'ai vu le loup, le renard et le lion », qui immortalise le spectacle de la Superfrancofête, et création de la célèbre chanson Gens du pays lors du spectacle de la fête nationale sur le Mont-Royal. Reçoit un premier doctorat honoris causa, décerné par l'Université Trent de Peterborough en Ontario; il en recevra six autres par la suite.

1976 : avec Robert Charlebois, Yvon Deschamps, Jean-Pierre Ferland et Claude Léveillée, chante devant 30 000 spectateurs lors du spectacle « Une fois cinq »; entreprend ensuite une grande tournée dans 33 villes européennes.

1977 : reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros pour son album « Une fois cinq »; est nommé chevalier de l'Ordre de la Pléiade; donne 50 spectacles à Bobino (Paris), et presque autant au TNM, à Montréal.

1978 : débute sa collaboration avec le directeur musical Robert Bibeau. Publie « Les quatre saisons de Piquot », premier d'une longue série de disques-livres pour enfants se poursuivant toujours.

1979-80 : tournée « Récital /Forum » à travers tout le Québec, dans 31 CÉGEPS et universités.

1980 : spectacle « Je vous entends chanter » à la Place des nations en hommage aux chansons de Gilles Vigneault, avec Nicole Croisille, Monique Leyrac, Pauline Julien, Michel Rivard, Claude Léveillée et Fabienne Thibault.

1982 : reçoit le Prix Molson du Conseil des arts du Canada pour l'ensemble de son œuvre.

1985 : est nommé chevalier de l'Ordre national du Québec, et chevalier de l'Ordre national de la légion d'honneur (France).

1985-2007 : le rythme des tournées européennes se maintient à deux par année en moyenne.

1986-1987 : passe l'année 1986 en France où il monte le spectacle « Le temps de le dire », qu'il présente ensuite 258 fois en France et au Québec cette année-là et la suivante.

1987 : prix Génie pour sa chanson Les îles de l'enfance, écrite pour le film « Équinoxe ».

1989 : chante, à quatre voix, quelques-unes de ses grandes chansons lors des Choralies de Vaison-la-Romaine accompagné de quatre mille choristes.

1990 : lance le coffret « 101 chansons » pour souligner ses trente ans de carrière; celui-ci reçoit le Grand prix Charles-Cros.

1991 : signe, avec Marcel Sabourin, la pièce pour enfants « Titom », et fait paraître
« Le Piano muet », livre-disque pour enfants, sur une musique du compositeur Denis Gougeon.

1992 : participe au concert « Montréal, ville francophone », présenté devant 70 000 personnes au Parc des îles à Montréal, dans le cadre du 350e anniversaire de la ville. Crée à cette occasion la chanson pamphlétaire Tu peux ravaler ta romance.

1993 : lance un nouvel album, « Le chant du portageur »; la SOCAN lui décerne le prix William-Harold-Moon, la plus haute distinction attribuée à un auteur-compositeur canadien.

1995 : débute sa collaboration avec le directeur musical Bruno Fecteau, qui devient son nouveau pianiste et compositeur associé.

1996 : lance l'album « C'est ainsi que j'arrive à toi », réalisé avec de nouveaux musiciens sous la direction de Bruno Fecteau.

1997 : écrit la pièce de théâtre « Léo à vélo », en collaboration avec Marcel Sabourin.

1998 : tournée « Maintenant », très vite rebaptisée « Voyagements », avec son pianiste Bruno Fecteau. Lance l'album « Au doux milieu de vous » pour souligner ses 40 ans de chansons, et entreprend la tournée de son spectacle pour voix et piano intitulé « Maintenant » à travers le Québec et l'Europe. Première mondiale de « Voyages », dernière création de la chorégraphe et danseuse Margie Gillis créée sur une chanson de Vigneault,
Si les bateaux
, adaptée par le compositeur Gaétan Leboeuf.

1999 : est fait Commandeur des arts et lettres de la République française lors du « Printemps du Québec » à Paris.

2000 : est promu Grand officier de l'Ordre du Québec, et reçoit du Mouvement national des Québécois et Québécoises la première Médaille d'or créée pour souligner l'an 2000 et qui sera remise une fois par décennie à une Québécoise et à un Québécois qui auront, par leurs réalisations et leurs engagements, suscité la fierté et la reconnaissance du peuple québécois. Il publie un album de chansons pour enfants, « Un trésor dans mon jardin ».

2003 : lance l'album « Au bout du cœur » et crée un spectacle du même nom. Présente son recueil de poésie « La mer, l'amour, la mort » (traduit en espagnol pour l'occasion) à la Foire du livre de Guadalajara (Mexique) où le Québec est l'invité d'honneur.

2004 : tournée au Québec et en France avec le spectacle « au bout du cœur », qui se termine à l'Auditorium Saint Germain à Paris.

2005 : rencontre pour la première fois Les Charbonniers de l'enfer au Festival d'art vocal de Trois-Rivières, avec lesquels il donnera une quarantaine de concerts à travers la province; lance un nouvel album instrumental : « Si on voulait danser sur ma musique – 15 reels et une valse ».

2006 : lance l'album « Les quatre saisons de Piquot », un conte pour enfants (d'abord publié en 1978) mis en musique par le compositeur Marc Bélanger.

2008 : refait l'Olympia à Paris pour la dixième fois pour souligner ses 80 ans et repart en tournée européenne avec le spectacle « Arriver chez soi ». Compose avec Bruno Fecteau une grand-messe présentée au Palais Montcalm de Québec dans le cadre du Festival des musiques sacrées, du Sommet de la francophonie et du 400e anniversaire de la fondation de Québec; présente le spectacle « Arriver chez soi » au TNM à Montréal et au Palais Moncalm à Québec.

2009 : reprise de la tournée « Arriver chez soi ».

2010 : spectacle en juillet sur les plaines d'Abraham pour fêter ses 50 ans de carrière, et début de sa collaboration avec le directeur musical Daniel Thouin. Tournée au Québec et en Suisse avec le spectacle « Arriver chez soi » (se poursuivant en 2011-2012).

2010 : Lancement du livre-disque Léo et les presqu’îles aux éditions La Montagne secrète.

2011 : le 5 octobre, retour au Gesù avec le spectacle « Vivre debout », 50 ans après sa précédente prestation. Tournée à la grandeur du Québec à l'automne 2011 et au printemps.

2010 et 2011 : Sortie des albums Les Retrouvailles  1 et 2 avec une sélection de ses chansons interprétées en duo avec Catherine Major, Jessica Vigneault, Loco Locass, Lynda Lemay, Les Charbonniers de l’enfer, Jean-Pierre Ferland, Charles Aznavour, Richard Desjardins, Florent Vollant, Louise Forestier, Anne Sylvestre, Guy Béart, Michel Bühler, Julos Beaucarne et Nana Mouskouri.

2010 à 2013 : Gilles Vigneault, assisté de Mouffe, donne un atelier d’écriture d’une semaine à Natashquan  : par cohorte de 8, une trentaine d’auteurs-compositeurs québécois en bénéficie.

2012 : Lancement de l’album Les berceuses réalisé par Daniel Thouin, 14 chansons interprétées par autant de femmes  : Marie-Michèle Desrosiers, Fanny Mallette, Judy Richards, Karen Young, Mitsou, Paule-Andrée Cassidy, Claire Pelletier, Pascale Bussières, Ima, Julie Snyder, Bia, Marie-Denise Pelletier, Marie-Claire Séguin et Jessica Vigneault.

Fin de la tournée du spectacle Vivre debout en Suisse.

2013 : débute sa collaboration avec le directeur musical Jean-François Groulx.

2014 : Remise d’un Doctorat honoris causa musique de l’Université de Moncton.

Sur invitation du recteur du Collège pontifical canadien, Gilles Vigneault se déplace à Rome pour assister à la présentation de La Grand Messe à la cathédrale Saint-Louis des Français soulignant le 125e anniversaire de la fondation du Collège.

2014 à 2017 : Tournées de Parole et Musiques. Gilles Vigneault propose une formule qui tient autant de la rencontre que du récital. Assisté par l’animatrice Françoise Guénette
et accompagné par les pianistes Jean-François Groulx (2014-15) et Philippe Noireaut (2017-18…).

2015 : Lancement de l’album Vivre Debout - comportant une dizaine de chansons inédites et deux poèmes - réalisé par Daniel Lavoie avec la participation du pianiste Jean-François Groulx.

Ouverture et clôture de la Fête nationale des Québécois à Laval et Montréal.

2015 à 2018 : Assisté de Mouffe et organisé par la SPACQ, Gilles Vigneault donne à nouveau des classes de maître sur l’écriture. Près d’une trentaine d’auteurs-compositeurs québécois y participent.

2016 : Inauguration de la murale-portrait, créée par l’artiste Laurent Gascon et installée dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal.

Remise de l’insigne de l’Ordre des arts et des lettres du Québec.

Parution du livre-disque Gaya et le petit désert aux éditions La Montagne secrète.

Rééditions de deux albums  : Les îles et Le chant du portageur et sortie du DVD du spectacle Sur les plaines d’Agraham.

Présentation de la première du film Le goût d’un pays, réalisé par Francis Legault Gilles Vigneault et Fred Pellerin, dans le cadre des Rencontres internationales du documentaire de Montréal où le film remporte le Prix du public.

Gilles Vigneault autorise l’organisme de diffusion En Scène l’utilisation de son nom pour la nouvelle salle de spectacles à Saint-Jérôme ; le Théâtre Gilles-Vigneault gagnant du Prix d’Excellence du magazine Canadian Architect pour la conception.

2017 : Diffusion du documentaire Des gens de son pays Gilles Vigneault nous parle de son attachement pour Natashquan et des personnages qui ont inspiré ses chansons. Réalisé par Yannie Dupont-Hébert.

Remise d’un Doctorat honoris causa littérature de l’Université de Carleton à Ottawa

2018 : Supplémentaires de son spectacle Parole et Musiques à la 5e salle de la Place des arts de Montéal et dans quelques salles au Québec.

Parution d’un nouveau recueil de poésie Le Chemin montant aux Éditions du Boréal.

Sortie de l’album Ma Jeunesse comportant une douzaine de ses premières chansons réenregistrées avec le rythme et la voix d’aujourd’hui.

Plusieurs médias soulignent le 90e anniversaire de Gilles Vigneault.

 


 

Conception graphique du site : MJ Chagnon design
Intégration web : Pierre Saintonge
Photos des en-têtes / Natashquan : Denis Thibault
Photos de Gilles Vigneault pour les en-têtes et la page d'accueil : Marie-José Chagnon
Remerciements à Claude Sauvage, Marcel Broquet, et à tous les photographes.